Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 07:13
Bernie Worrell, Claviériste de Parliament et de Funkadelic est décédé

Bernie Worrell, membre fondateur révolutionnaire secret du funk au sein de Parliament et de Funkadelic, puis aux côtés de Talking Heads ou Mos Def, celui qui fut surnommé le «Jimi Hendrix du clavier» par Bootsy Collins est décédé à son domicile à l’âge de 72 ans ce 24 juin 2016 des suites d'un cancer aux poumons.
Aux côtés de George Clinton, il restera comme le grand maître des claviers funk, l’inventeur du synthé emblématique du G-Funk que lui emprunteront Snoop Dogg et autres Warren G.
Piano, Wurlitzer, Clavinet, orgue Hammond B3, ARP String Ensemble et surtout Moog, il jonglait avec tous les claviers possibles et imaginables. C’est aussi lui qui signera les arrangements de la plupart des titres de Parliament et Funkadelic mais aussi ceux de toutes les autres formations de la galaxie Clinton (Bootsy's Rubber Band, Parlet, Brides of Funkenstein, Horny Horns…).
Sur chaque album des gargantuesques discographies de Funkadelic comme de Parliament, Bernie Worrell apposera sa touche bien à lui. Avec son disque préféré, America Eats Its Young qui parait en mai 1972, la démence clintonienne déballe pour la première fois ses apparats en cinémascope : quatre guitaristes, quatre batteur / percussionnistes, trois bassistes, cuivres à gogo, etc.
Les pièces du puzzle funk de George Clinton sont enfin réunies : les chansons structurées héritées de la Motown, le psychédélisme d’Hendrix et de la scène californienne, les voix soignées chères au doo-wop, le mysticisme du gospel, le rythme fédérateur de James Brown, et la puissance de feu des groupes de rock portés par des murs de Marshall. Et Worrell est un élément clef de cette création démesurée…
Fin 1977, l’album Funkentelechy Vs. The Placebo Syndrome est comme l’acte de naissance d’un son neuf. Sur la chanson Flash Light, il utilise ses synthés pour faire… de la basse ! Ses notes si basses qui fusent de son Moog deviennent instantanément le nouveau gimmick à suivre. Comme le dira Uncle George, Bernie Worrell fait du Larry Graham au clavier ! L’année suivante, il enregistre son premier album solo, All The Woo In The World, auquel participe la plupart des membres de Parliament et de Funkadelic, Clinton compris.

Source qobuz

Published by cepareil
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 18:48
GEORGE CLINTON & PARLIAMENT/FUNKADELIC au Trianon le 11/07/2016

Considéré comme l’un des pères de la musique funk, George Clinton est un chanteur et producteur américain.

Fondateur du célèbre groupe P.Funk All Star (anciennement The Parliaments puis Funkadelic), il a rythmé les années 70, 80 et 90, avec des morceaux tels que "Not Just Knee Deep" , "We got the funk" ou encore "Atomic Dog" !

Référence musicale incontestée, George Clinton détient une carrière impressionnante. Il est d’ailleurs avec James Brown, l’artiste le plus samplé de la planète.
Alors, quoi de mieux qu’un bon concert de funk ?

Rendez-vous le 11 Juillet 2016 en compagnie de George Clinton Ft. Parliament & Funkadelic.

Infos :  http://www.letrianon.fr/

Published by cepareil
commenter cet article
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 08:30
(photo Paul Bourdre)

(photo Paul Bourdre)

Événement incontournable de chaque été depuis 1981, le festival Jazz à Vienne donne une nouvelle fois rendez-vous au public du 28 juin au 15 juillet 2016, avec une soirée au son de la funk avec Chic feat. Nile Rodgers le samedi 02 juillet au théâtre antique.
Nile Rodgers avait disparu des radars suite à de graves problèmes de santé. La soixantaine élégamment habillée de blanc, l’incroyable producteur, compositeur et guitariste multi platiné touche désormais du bois… Celui de sa Fender Stratocaster ! Il nous visitait pour le prouver brillamment en 2013.
La planète entière a roulé des hanches sur les tubes de Chic ou Sister Sledge. Au tournant des 60’s, il fait ses débuts en tant que guitariste dans l’orchestre de l’Apollo de New York. C’est là qu’il rencontre le bassiste Bernard Edwards (décédé en 1996) avec qui il lance en 1976 l’ondulatoire Chic. Avec “Le Freak”, Chic crée l’hymne dance de toute une génération. Chic (reformé depuis 1992) n’a jamais été un produit 100% disco, mais plutôt le prolongement du funk originel et des visions d’un Berry Gordy.

L’impressionnante carrière du producteur Nile Rodgers est ensuite l’une des plus récompensées de la musique populaire de ces 40 dernières années. Elle couvre un éventail de collaborations qui va de Luther Vandross à Diana Ross, de Madonna à David Bowie ou Eric Clapton en passant par Al Jarreau, David Sanborn, Grace Jones, INXS, Mick Jagger, Stray Cats, Sheila & B. devotion, The B-52s, d’innombrables musiques de film et, bien sûr, plus récemment Daft Punk (“Get Lucky”). Nile Rodgers est tout simplement LE producteur des années 80, celui qui renaît enfin depuis cinq ans, auréolé du respect de tous.

Line-up : Nile Rodgers (g, voc), Jerry Barnes (bg, voc), Rich Hilton (k, voc), Russell Graham (p, voc), James “Biscuit” Rouse (dms, voc)

 

Infos et réservations : http://jazzavienne.com/

Published by cepareil
commenter cet article
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 18:49
PRINCE est Mort à l'âge de 57 ans

Prince, L'un des plus grands musiciens pop de sa génération, est mort à l'âge de 57 ans, a annoncé ce jeudi le site d'informations people TMZ.

L'un des musiciens pop les plus doués de sa génération, Prince s'est hissé durant les années 80 parmi les vedettes incontestées de la musique aux côtés de Michael Jackson, Bruce Springsteen et Madonna.

La semaine dernière, il avait été hospitalisé pour une grippe. Le shérif du comté où réside Prince a tweeté qu'une "enquête était ouverte pour un décès à Paisley Park", sa résidence à Minneapolis, mais sans donner d'identité.

Un représentant de Prince a confirmé à Associated Press qu'il s'agissait bien du chanteur. Le "kid de Minneapolis". Il était sorti trois heures plus tard et était retourné à son domicile, rapporte le Los Angeles Times.

Il a d'abord connu le succès en 1979 avec "I Wanna Be Your Lover", tiré de son deuxième LP. Multi-instrumentiste, Prince jouait la majorité des instruments sur ses cinq premiers albums.

Au sommet de sa création musicale, Prince a réalisé deux albums marquants au début des années 80 : 1999 et Purple Rain. Sur le premier, paru en 1982, les chansons "Little Red Corvette" et "1999" ont occupé les premières positions des palmarès partout dans le monde. Le "kid de Minneapolis" a été l'un des plus grand musiciens des années 80 et 90, avec des tubes comme "Purple Rain", "Cream", "Girls & Boys", "Kiss", qui ont fait danser le monde entier, mêlant riffs de guitare et rythmes funk.

Né sous le nom de Prince Nelson, il vivait toujours en périphérie de Minneapolis. Il était resté prolifique et s'était récemment converti au streaming, estimant qu'internet lui donnait plus de liberté artistique.

Dans les années 1990, Prince avait changé son nom pour un imprononçable "Love symbol". Plus connu comme guitariste, chanteur et danseur, il a récemment organisé des concerts dans ses studios de Paisley Park et en Australie, durant lesquels il a joué du piano en solo, déclarant qu'il voulait se confronter à un nouveau défi artistique.

 

RIP, tu vas nous manquer !...

Published by cepareil
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 07:21
Deep Street Soul sort son 3ème Opus : Come Alive!

Fondé en 2006 à Melbourne, Deep Street Soul distille un funk brut grâce à une rythmique envoûtante soutenue par des cuivres incandescents et la voix bien inspirée de Roxy Ray. Un enregistrement maison les conduit sur un label local 'Jaycee's.

Ces pressages leur valent d'être repris sur Freestyle records (UK), ils signent un contrat en 2008.
Leur 1er Opus éponyme sort en 2009, il inclue le cover de 'Kick Out the Jams' feat Tia Hunter. Cet album reçoit une très bonne presse internationale, qui sera suivi en 2010, d'une tournée Européeenne.

Fin 2011 sort leur 2ème LP "Loock Out, Watch Out" sublimé par la voix de 'Mighty' May Johnston, album plébiscité par la critique. En 2013 le groupe entamme une tournée Européenne avec un spectacle remarqué lors du Festival de Glastonbury, aussi au Royaume-Uni, en Espagne et en France où ils terminent une performance mémorable au Festival de Jazz de Saint-Paul.

Deep Street Soul est considéré comme l'un des groupes les plus lourds de la scène Funk Internationale. C'est un Concentré de groove funky et vintage, de puissance vocale et d’électricité, un groupe soudé qui a joué entr'autre aux côtés de Martha Whitney & Charles Walker...

Ils sortent cette année leur 3ème Opus, "Come Alive!" qui sera suivi, sans nul doute, d'une tournée nationale et internationale.

Alors, si vous appréciez le bon Son qui claque, n'hésitez pas, c'est fait pour vous !

https://www.facebook.com/deepstreetsoulmusic/?fref=ts

Published by cepareil
commenter cet article
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 18:56
FRED WESLEY & THE NEW JB'S en concert en Mai

Icône de la très sélecte famille du Funk, Fred Wesley a collaboré avec James Brown, Maceo Parker, George Clinton, Bootsy Collins.
C'est une Véritable légende, il demeure aujourd'hui un modèle pour la nouvelle génération de r'n'b.

Le tromboniste le plus célèbre de la planète jazz funk sera en concert avec le New JB's :

  • Le 10 mai Le Sax 2, Rue Des Champs 78260 Achères
  • Le 11 mai Deux pièces Cuisine, 42, Avenue Paul Vaillant Couturier 93150
    Le Blanc-mesnil
  • Le 12 mai Au New Morning 7/9, rue des Petites Ecuries, Paris 75010

Billets en vente dans toutes les bonnes centrales

Toujours un événement !!!

Published by cepareil
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 06:03
Leon Haywood est décédé à l'âge de 74 ans

Leon Haywood, Auteur-compositeur-interprète, dont le Hit de 1974 "I Want’a Do Something Freaky to You" samplé par Dr Dre & Snoop Dogg "Nuthin but a G Thang,"  est décédé ce mercredi à Los Angeles à l'âge de 74 ans. Un titre samplé à de nombreuses reprises.

Né à Houston en 1942, il s'installe à Los Angeles dans les années 60 et il travaille comme un claviériste, plus particulièrement avec le saxophinste Big Jay McNeely, puis dans le groupe de Sam Cooke jusqu'à son décès.

Au milieu des années 70, il réalise pour la 20th century Fox Records des titres Funk Mid-tempo, comme “Stroking (Pt. II),” “Come and Get Yourself Some” ou encore “Keep It in the Family” pour Sly & The Family Stone.
Son “I Want’a Do Something Freaky to You se classera N°15 des Charts en 1975.

Après trois albums pour Columbia et MCA, Leon Haywood revient dans les années 80 avec le single "Don't Push it, don't Force It," extrait de l'album "naturally" qui comprenait également “Lover’s Rap”.
Un an plus tard, il a écrit pour Carl Carlton le fameux “She’s a Bad Mama Jama,” qui sera nommé aux Grammy Awards.

Published by cepareil
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 09:54

Nouvel album de Breakbot pour Le duo prodige de la scène française formé par Thibaut Berland et Irfane.
Ils viennent de sortir leur 2ème album 3 ans après "By Your Side".

Toujours aussi funky, frais, ça se consomme tout seul et sans modération. Aidé de son comparse Irfane, des voix féminimes apparaissent dans ce 2ème volet, qui prennent une belle importance avec Yasmin ou encore Sarah Ydoux.

De bons beats, de belles basses imposantes, un clavier très 70’s, c’est la recette magique Breakbot.

Un remède contre le stress du quotidien "Still waters" sorti le 5 février sous le label Ed Banger Records

Nouvel Opus pour Breakbot
Published by cepareil
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 10:30
Earth, Wind And Fire en concert à Paris le 24 juin

Les légendaires Earth, Wind & Fire seront de retour en France pour un concert exceptionnel à l'Olympia le vendredi 24 juin 2016 !
Retrouvez les membres d'origine qui interprèteront leurs plus grands tubes, de September à Boogie Wonderland et leur dernier album "Now, Then & Forever".
Formé sous l'impulsion des frères White, Earth, Wind & Fire connait son heure de gloire dans les années 70 avec les albums "Gratitude" et "All'n'All".
Ils enchaînent les tubes dont les très connus Let's Groove, Shining star, Serpentine Fire, September, Fantasy et le méga-tube Boogie Wonderland. Leur musique légendaire et leurs cuivres de renommés font d'Earth, Wind and Fire l'un des groupes mythiques du funk des 70's.

Avec entre autres 8 Grammy Award et 4 American Music Awards, Earth, Wind & Fire a gagné sa place au Rock & Roll Hall of Fame et au Vocal Group Hall of Fame.
En 2013, sortait "Now, Then & Forever", leur premier album depuis 2005 en hommage à leurs fans. Ne manquez pas Earth, Wind & Fire à l'Olympia vendredi 24 juin 2016 !

La billetterie est disponible sur toutes les plateformes de vente

Published by cepareil
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 07:01
Maurice White le fondateur d'Earth Wind and Fire est mort

Le mythique groupe Earth, Wind and Fire est en deuil. Son fondateur, Maurice White, s'est éteint à l'âge de 74 ans. Atteint de la maladie de Parkinson depuis 1992, il avait cessé de tourner avec le groupe mais était toujours dans l'exécutif.

L'annonce a été faite hier sur Facebook par son frère et partenaire du groupe, Verdine White.

Avant de créer le groupe en 1969, le chanteur-compositeur avait notamment travaillé comme batteur. Le jeune homme né à Memphis (Tennessee) a pu jouer avec des artistes comme Etta James, Muddy Waters ou Buddy Guy.

En 1962, il lance The Pharaohs. Quatre ans plus tard, il intègre le Ramsey Lewis trio, toujours à la batterie, avec lequel il remporte un Grammy Award pour le morceau "Hold It Right There".

Dans les années 1970, Maurice White avait modernisé le son R&B de Chicago et conquis des millions de fans. Avec plus de 100 millions d'albums vendus dans le monde, avec des tubes comme "Boogie Wonderland", "September", "Let's Groove" ou encore "Fantasy", Earth, Wind and Fire a fait danser le monde entier.

Il a également produit de nombreux artistes comme Barbra Streisand, Chaka Khan ou encore The Emotions

Published by cepareil
commenter cet article