Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un!Vers2kal
  • Un!Vers2kal
  • : La Funk à travers des clips, bio, actu, une passion qui a toujours ses adeptes et la musique celtique, tout ce qui s'y rapporte de près ou de loin. 2 styles musicaux bien distincts qui j'affectionne particulièrement. N'hésitez-pas à laisser vos coms'
  • Contact

Recherche

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 16:16
Papa Grows Funk

Une des meilleures et des plus importantes formations Funk de La Nouvelle-Orléans.

 

Papa Grows Funk, est une des formations Funk les plus réussies émanant de la Nouvelle-Orléans. Le groupe a réuni des musiciens au talent individuel dirigé par le claviériste et chanteur, John "Papa" Gros.

L'aventure a débuté début 2000 en élaborant une série de session Groove au Maple Leaf Bar. Il a construit son ambiance enthousiaste sur une longue tradition musicale qui remonte à la légende des Jazz men tels Fats Domino et Louis Armstrong. Comme Dr. John and The Neville Brothers, Papa Grows Funk entretient cette continuité de la Nouvelle-Orléans.

Le groupe joue plus de 100 shows par an. De la Highline Ballroom à New York au Great American Music Hall de San Francisco, du Festival Jazz de Nancy ou encore le Fuji Rock Festival au Japon, Papa Grows Funk a apporté sa musique d'un océan à l'autre et dans des festivals renommés du monde entier.

Enraciné dans l'improvisation, chaque représentation se fait sans aucune playlist, ni répétitions. Chaque show de Papa Grows Funk est un chef-d'œuvre unique. Chaque soir, le groupe peut changer de chansons ou de style.

Mais une chose est sûre : personne ne reste indifférent à Papa Grows Funk.

Groupe :
John Gros – orgue Hammond B3 et chant
June Yamagishi - guitare, choeurs
Marc Pero – basse
Jason Mingledorff – saxophone, choeurs
Jeffery “Jellybean” Alexander – batterien choeurs

Discographie :
Doin' It (2001)
Shakin' (2003)
Live at the Leaf (2006)
Mr. Patterson's Hat (2007)
Needle in the Groove (2012)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cepareil
commenter cet article

commentaires