Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un!Vers2kal
  • Un!Vers2kal
  • : La Funk à travers des clips, bio, actu, une passion qui a toujours ses adeptes et la musique celtique, tout ce qui s'y rapporte de près ou de loin. 2 styles musicaux bien distincts qui j'affectionne particulièrement. N'hésitez-pas à laisser vos coms'
  • Contact

Recherche

25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 06:02
drapeau-breton.jpgLe drapeau de la Bretagne actuellement le plus répandu, le Gwenn ha Du (« blanc et noir » en breton) a été dessiné en 1923 par Morvan Marchal, architecte et militant nationaliste breton. Il est accepté par tous les Bretons y compris les sonneurs de la Marine de guerre (la Royale), le Bagad de Lann Bihoué.

Il comporte 9 bandes horizontales alternées (5 noires et 4 blanches), avec au bord supérieur gauche un canton au semé d'hermines plain. Comme son nom l'indique, ce drapeau n'a aucun élément coloré, ce qui est très rare.


Au début du siècle, certains régionalistes désiraient un nouveau drapeau pour représenter la Bretagne, car ils reprochent au drapeau d'hermine plain :

    * d'être une bannière héraldique et non un vrai drapeau ;
    * d'être (à tort) la bannière de Mauclerc, considéré comme un mauvais souverain de Bretagne
    * de pouvoir passer pour un drapeau royaliste légitimiste
    * de pouvoir être confondu de loin avec un drapeau de reddition.

De plus, d'après Jakez Gaucher et Philippe Rault précités, Morvan Marchal, partisan de la gauche laïque anticléricale et franc-maçon, était opposé à titre personnel à la croix noire, symbole fortement teinté de christianisme.

Morvan Marchal compose donc un drapeau nouveau, le Gwenn ha Du. En 1937, il en décrit la signification générale :

    « J'ai donc pensé et continue à croire, qu'en conservant au maximum les hermines primitives, l'on pouvait composer un drapeau breton d'esprit moderne. En voici la signification :

       1. Au coin gauche du drapeau, un quartier d'hermines innombrables
       2. Neuf bandes égales alternativement noires et blanches, couleurs traditionnelles, lesquelles représentent : les blanches, les pays bretonnants : Léon, Trégor, Cornouaille, Vannetais ; les noires les pays bretons gallos : Rennais, Nantais, Dolois, Malouin, Penthièvre.

    Ce drapeau, qui, je le répète, n'a jamais voulu être un drapeau politique, mais un emblème moderne de la Bretagne, me paraît constituer une synthèse, parfaitement acceptable de la tradition du drapeau d'hermines pleines (sic), et d'une figuration de la diversité bretonne.»

Le quartier d'hermine est dit plain, c'est-à-dire sans nombre précis ; sur le drapeau toutefois les mouchetures sont habituellement au nombre de onze (depuis les années 1970) et disposées en quinconce sur 3 rangées l'une sous l'autre : 4, 3 et 4. D'autres drapeaux, plus rares en affichent 14 selon la séquence : 5, 4 et 5 ; ou 8, en séquence 3, 2, 3. La pointe inférieure des mouchetures est presque toujours représentée avec 3 pointes, comme c'est l'habitude depuis le XIXe siècle.

Les 9 bandes rappellent les 9 pays historiques & représentent les 9 anciens évêchés; schématiquement, la Cornouaille, le Léon, le Trégor et le Vannetais à l'ouest (dans ce qui est appelé communément la Basse-Bretagne) et les Pays Nantais, Rennais, de Saint-Brieuc, de Saint-Malo et de Dol à l'est (Haute-Bretagne)
- les 4 bandes blanches pour la Bretagne bretonne ou Breizh
- les 5 bandes noires pour la Bretagne gallaise ou Bertaèyn
           En gallo, le drapeau breton porte le nom de Blanc e Neirr.
           Le nombre d'hermines (11) n'a pas de signification particulière: mais on peut lui en trouver! Par exemple, les saints de Bretagne: il y a déjà les 7 saints du Tro Breizh... il en reste 4 à trouver!

Partager cet article

Repost 0
Published by cepareil - dans Infos
commenter cet article

commentaires