Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un!Vers2kal
  • Un!Vers2kal
  • : La Funk à travers des clips, bio, actu, une passion qui a toujours ses adeptes et la musique celtique, tout ce qui s'y rapporte de près ou de loin. 2 styles musicaux bien distincts qui j'affectionne particulièrement. N'hésitez-pas à laisser vos coms'
  • Contact

Recherche

26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 11:48
Gwen McCrae née Gwen Mosley le 21 décembre 1943 à Pensacola (Floride) d'une mère enseignante et son père travaillait dans les chemins de fer (il meurt alors que Gwen n'a que 3 ans). Elle est la benjamine de 5 enfants. Elle est une Icone de la Funk et sans aucun doute une légende de la soul. Gwen McCrae est capable de vous fendre le coeur sur une ballade, de ronronner avec sensualité sur un Slow Jam ou de chanter sur de la Funk à gorge déployée.
Pour Gwen McCrae un show, c'est toujours du sang, de la sueur et des larmes !

Bien qu'elle n'ait pas bénéficié de la renommée de certaines de ses contemporaines comme Aretha Franklin, Gladys Knight, ou Patti Labelle, en termes de vocalise et de talent, elle n'a pourtant rien à leur envier. Sa voix est l'une des meilleures que la Soul musique ait connue, posée et sensuelle avec un zeste de vulnérabilité. C'est pour ses qualités uniques et les classiques qu'elle a enregistrés dans les années 70 et au début des années 80, que Gwen McCrae est vénérée par les fans de la Soul dans le monde entier.

Gwen McCrae hérite de l'amour de la musique de sa mère qui était une excellente pianiste et chanteuse. Dès 3 ans, Gwen, encouragée par sa mère commençe à chanter et devint très rapidement un membre de la chorale de son église. Ses premières influences du Gospel allaient de The Mighty Clouds Of Joy, Shirley César, The Caravans de James Cleveland à Sam Cooke, Aretha Franklin et jusqu'à Elvis Presley. Au milieu des années 60, Gwen McCrae s'implique toujours dans le Gospel et appartient à "The Independant Gospel Singer". Mais la musique ne payait pas les factures, elle travaille donc comme infirmière et, plus tard, vendeuse.

A 22 ans, elle épouse Georges McCrae, un chanteur qui avait passé du temps dans la Navy. Le couple commençe à se produire régulièrement en duo, apparaissant le week-end dans les clubs de Palm Beach et des alentours. Un soir, à la fin des années 60, Betty Wright, une jeune chanteuse, sous contrat avec Atlantic sous le label Alston avec le guitariste Willie "Little Beaver" Hale, assiste à l'un des concerts de Gwen et Georges McCrae. Très impressionnée, Betty parle des Mccrae à son producteur Brad Shapiro pour que celui-ci aille voir le duo. Après le show, Shapiro les rencontre et les présenta à Henry Stone's TK Company, avec qui Gwen et George enregistrèrent trois 45 tours en 1970. Les disques n'eurent aucun succès commercial et à la demande de Stone, Gwen McCrae entreprit une carrière en solo. Les premiers enregistrements de Gwen McCrae furent distribués par Columbia, qui fit aussi son premier single, "Lead Me On", reprise d'un tube, Bobby Bland Tune, en 1970. La chanson se classa 32e auy TOP R&B, mais resta 6 semaines dans les classements de novembre 1970. Quatre singles supplémentaires pour Columbia suivent.

Il fallut attendre trois ans pour que Gwen McCrae réapparaisse dans les hit-parades, et cette fois, en faisant partie du top 20 R&B avec "For Your Love", qui utilisait Let's Get It On de Marvin Gaye comme référence stylistique. Après cela, Gwen McCrae bénéficia d'un petit succès avec "It Worth The Hurt" en 1974 (66 ème au top R&B), et un an plus tard elle se retrouvait numéro 1 du top R&B avec "Rockin' Chair" 9ème au Hit Pop. Avec ses chaudes vocalises et ses refrains entêtants, ce tube fit partie pendant 20 semaines du classement et fut disque d'or. Ce titre millionnaire valut également à Gwen McCrae une nomination au Grammy dans la catégorie The Best R&B Vocal Performance.

Pour tenter de capitaliser sa toute nouvelle renommée, sa maison de disque réédita les titres de ses débuts. Rebaptisé Rockin' Chair (le hit de Gwen McCrae avait été rajouté à l'enregistrement), l'album fait un tabac et décolle dans le R&B atteignant une 18ème place. D'autres hits ont suivi pour Gwen McCrae comme "Love Insurance" (16) en 1975, "Cradle of Lov"e (53) en 1976 et "Damm Right It's Good" (72). Elle connu également un hit en duo avec son mari George "Winners Together or Looser Appart" (44), tiré de Together(33).

En dépit de ses bonnes relations avec le PDG, Henry Stone, Gwen McCrae était mécontente de son contrat avec CAT et quitte la maison de disque pour en chercher une nouvelle. Elle déménage à New York, ou Ahmet Ertegun, le PDG d'Atlantic Record, prit alors un intérêt personnel à relancer sa carrière. En 1981 elle publiait un album avec le titre "Funky Sensation". C'était la première apparition de Gwen McCrae dans les charts depuis les 5 dernières années (depuis ce titre a été samplé de nombreuses fois, principalement par des rappeurs comme Afrika Bambaataa, Big Daddy Kane, Biz Markie, Leela James). Mais bien que le titre ait participé au top 30 R&B (22), il ne réussit pas à servir de tremplin pour le succès de cet album. Un autre single, "Poyson", fut tiré de cet album, mais ne réussit pas à s'imposer dans les charts. Bien que déçue que "Funky Sensation" n'ait pas été un succès encore plus grand, Gwen McCrae alors âgée de 39 ans, revînt dans les studios en 1982 avec son producteur et keyboarder, Webster Lewis. Le résultat fut "On May Say", un album de pure Soul, enregistré à Hollywood avec la crème du genre présente à L.A, telle que le bassiste de Stevie Wonder, Nate Watts et le batteur, James Gadson, qui avait connu la gloire avec Charles Wright et The Watts à la fin des années 60 et au début des années 70. Le morceau-phare de l'album était "Keep The Fire Burning" écrit par Willie Hutch. Avec un groove enivrant et des basses puissantes, il était fait sur mesure pour la Dance.

En 1983, elle quitte Atlantic car elle estimait manquer de soutien promotionnel. Gwen McCrae insuffla toute son énergie et sa passion de la Soul dans un hit pop de Lee Michaels de 1971 "Do You Know What I Mean", un 45 tours sous le label Black Jack à Miami. Malgré une distribution médiocre, cet album réussi à rentrer dans les hits en 1984. Après cet épisode, Gwen McCrae prend ses distances avec le monde musical et se consacre à l'éducation de ses enfants. Puis elle reprit son travail d'infirmière.

Heureusement, il y eut, à la fin des années 80, un engouement pour les anciens titres de Gwen McCrae qui la ramena sur le devant de la scène. En particulier, "All This Love That I'm Giving", pourtant un flop à l'époque de sa sortie en 1980, fut réédité et apparut dans les charts anglais en 1988 (63). Cinq ans plus tard un ré-enregistrement de la chanson (par Music & Mystery featuring Gwen Mac Crae) fit même mieux, grimpant à la 36e place. Après un single, "Generate Love" pour Dynamix en 1992, Gwen McCrae retourne en 96 dans les studios de Psychic Hotline pour Goldwax, son premier album depuis "On My Way", 14 ans plus tôt. "Girlfriend's Boyfriend" suivit pour Ichiban en 1997. Deux ans plus tard, "Still Rockin" sortait à son tour.

L'intérêt pour les anciens enregistrements de Gwen McCrae, qui sont désormais très recherchés par les collectionneurs, a également été stimulé par la réapparition de certains de ses classiques chez Atlantic dans des compilations comme "Natural High". Plus récemment, Gwen McCrae, qui est également pasteur évangéliste, a produit un Gospel, "I'm Not Worried", en 2004. Peu de temps après, elle a enregistré une ballade teintée de Country, appelée "Latter Day Rain", elle expérimentait là un genre musical nouveau pour elle.  Avec un son meilleur que jamais, Gwen McCrae vient de sortir son premier album live, Live in Paris. Elle travaille également en studio avec le légendaire Texan de la Soul, Archie Bell pour une prochaine production. Avec le projet de réédition de certains de ses albums en CD, un futur passionnant s'annonce ainsi pour l'ambassadrice de la Funk Soul du Sunshine State.


Partager cet article

Repost 0
Published by cepareil - dans Musique
commenter cet article

commentaires

cepareil 02/04/2009 04:37

salut Tonton
Merci pour ton com...Et non je ne l'ai pas vu mais j'ai pas mal de vynils d'elle et c'est toujours un régal de les écouter; elle a une voix merveilleuse!!!

TONTON DECIBEL III 02/04/2009 00:59

Hello my friend !!!

exellent article sur cette princesse !!!

as tu vu son live en 2004 ?


je m'en mord enkor

les doights de l avoir zappée !!!

sniff ;;

big up a toi

tu l'a representée vraiment tres bien

elle en seras fier'...

et quel V O C A L !!!

tu sais quel chante depuis le berso !!!

j ai un live d elle a 6 MOIS !!

il faut avoir tout c est lp mes amis depuis 70 ,

vous ne serez pas décu , garantie !